Démarrer sans cable ? Ce n'est pas sérieux

Polar et l'ant+ ... Pas copain ... copain

Petit point avant de commencer :

Comme le titre le laisse supposer, un petit problème de dernière minute m'empêche de démarrer  ce comparatif.  Un bonne occasion pour présenter le but de cette comparaison  entre une polar vantage et une garmin forerunner.

A l'heure actuelle (2020), le marché des montres sportives est très largement dominée par Garmin. Polar, est la marque ayant ouvert marché il y a une quarantaine d'année et qui le domina pendant un bon bout de temps.

Néanmoins en 2018, Polar a présenté deux montres : Polar Vantage V et Vantage M qui devaient être capable de rivaliser aux modèles proposés par Garmin.

Ces modèles de dernière génération sont maintenant capables de fournir de l'information quand à la qualité de l'entraînement et sur la quantité de repos nécessaire  avant le prochain entraînement.

L'idée n'est donc pas de proposer une  énième  comparatif entre deux montres du point de vue de leurs caractéristiques mais de comparer sur le long terme ( 1 an ) les recommandations d'entraînement et la mesure du niveau de fitness.

En tant que triathlète, je vais comparer la Garmin Forerunner 945 et la Polar Vantage M en :

  • Course à pied ( à l'extérieur )
  • Course à pied ( à l'intérieur sur tapis )
  • Vélo de route ( à l'extérieur )
  • Vélo de route ( à l'intérieur sur home trainer )
  • VTT ( à l'extérieur )
  • Natation ( en piscine )
  • Renforcement musculaire / Musculation

 

On pourrait croire que la différence de prix et de fonctionnalités donnent la  Garmin très largement favorite.

En effet, la Forerunner est le modèle le plus récent, le plus abouti et la forerunner la plus cher de chez Garmin alors que la Vantage M est le modèle grand public qui se voit privé des fonctionnalités destinées aux sportifs de haut-niveau. Ces fonctionnalités touchent justement l'estimation du volume d'entraînement et la récupération ...

Cela peut sembler étrange mais pas tant que cela. Voila pourquoi :

Il manque effectivement ces fonctionnalités dans la Vantage M :

  • Running Power
  • Training Load Pro
  • Recovery Pro

 

Running power : En effet, la vantage V propose une lecture de la puissance en course à pied sans accessoire supplémentaire. Et si le monde scientifique s'accorde facilement sur la lecture de la puissance sur un vélo, c'est nettement moins clair lorsque l'on parle de course à pied.

En cyclisme, il représente une donnée plus fiable pour mesurer l'intensité d'un efforts ( mais j'y reviendrais probablement à de multiples reprises au cours de l'année ). 

Pour mettre tout le monde d'accord, je vais utiliser un capteur externe ( stryd ) qui fournira les mêmes données de puissance aux deux montres. Cela permettra d'éliminer un point de différence pour se focaliser uniquement sur l'aspect recommandation d'entraînements.

L'utilisation d'un capteur externe va aussi nous permettre d'utiliser Zwift en course à pied. Ce qui est un très gros plus personnellement car cela me permet de m'entraîner à la maison lorsque mes enfants jouent dans leur chambre. 

Training Load Pro : Comme pour le running power, cette fonctionnalité est disponible avec l'utilisation d'un capteur externe.  Problème résolu ... Next ...

Recovery Pro  : Dans ce cas, c'est un tout petit peu plus compliqué parce qu'effectivement ce n'est disponible que sur le modèle V. Heureusement pour nous, Polar nous propose deux technologies différentes ayant la même finalité

  • Recovery Pro
  • Nightly Recharge

 

Si l'on en croit le marketing Polar, Recovery Pro est destiné aux personnes qui recherchent la haute performance.  Cette technologie se base sur la variabilité de la fréquence cardiaque. Et l'on sait que si cette mesure est un très bon proxy pour le niveau de récupération. La mesure quand à elle peut assez facilement avoir un taux d'erreur de 100% en fonction du protocole de la mesure.

Pour ces raisons, je vais donc opter pour Nightly Recharge mais j'utiliserais probablement l'orthostatic test de la Polar V800 qui traîne dans un tiroir depuis des années pour vérifier la concordance des tendances entre les deux.

Cette histoire de grain de sable :

Donc hier, premier janvier, premier entraînement et première déception ... 

Reset des deux montres aux paramètres d'usines, création des deux nouveaux comptes ( un polar flow et un garmin connect ) pour être certain de comparer des pommes avec des pommes.

Quelle expérience intéressante ou l'on essaye de se souvenir des tous les petits paramètres à changer pour se rapprocher le plus possible de l'expérience "habituelle". Cette expérience prend un certain temps ...

J'avais programmé une séance d'une petite demi-heure sur mon home Trainer Elite EVO histoire de faire disparaitre les excès de la veille.

 

... Le grain de sable ...

 

Rien à signaler avec la Garmin qui détecte tous les capteurs : "puissance", cadence, vitesse ... parfait !  La montre ne détecte pas le home trainer en tant que tel. Impossible donc de régler la résistance depuis la montre ( contrairement à un compteur vélo genre garmin edge ). La polar par contre, détecte le home trainer mais ne détecte pas le "capteur de puissance" ( remarquez les guillemets ). Etrange !

Et de fait :

 

Pas de trace de puissance ...  et une vitesse un chouia surévaluée ...

Et effectivement, ce modèle transmet l'information via ANT+. La tuile ! Après quelques visites chez mon ami google, 

  1. soit je transforme l'ANT+ en bluetooth
  2. je remplace une partie de l'équipement pour fournir du bluetooth.

 

Il est certain qu'apporter un meilleur capteur de puissance serait pas une mauvaise chose. La gamme de prix entre l'une ou l'autre solution n'est pas exactement la même. Je dégage quand même l'option d'utiliser moins smartphone en tant que bridge via une application étant donné la fréquence élevée de deconnexions

Mon choix se porte sur CABLE

Ce CABLE fait office de pont et transforme un signal ant+ en son correspondant bluetooth..

 

C'est commandé, il n'y a plus qu'à attendre

( suite au prochain numéro )

 

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.