Le stress, c'est bon pour la santé

Principes élémentaires de l'entrainement

https://pixabay.com/fr/photos/en-cours-d-ex%C3%A9cution-coureur-573762/

 

Pour progresser, il est important de bien comprendre un certain nombre de concepts clés.

  • Principes :
    • Entraînement = Stress
    • Progrès = stress + repos
    • Surcharge progressive
    • Spécificité
    • Réversibilité

 

Entraînement = Stress

Si l'on met de coté la définition usuelle du stress et que l'on reprend une définition plus généraliste de réponse à une agression, on se retrouve presque avec la définition  de l'entraînement.

En effet, si le body-builder soulève des charges lourdes, c'est pour provoquer la croissance des fibres musculaires qui est la réponse de son corps à l'entraînement. C'est également grâce à son entraînement que l'athlète d'ultra-endurance peut terminer ces distances de courses hors-normes.

Du Stress pour tous les goûts

On peut faire varier la quantité de stress que l'on apporte à son organisme de 3 façons différentes pour une une variation infinie de plaisirs :

  1. La fréquence
  2. La durée
  3. L'intensité

La combinaison des trois est appelé Volume.

On pourra revenir plus tard sur cette notion de volume car c'est une notion extrêmement importante mais j'en reparlerais dans un article prochainement.

La qualité par rapport à la quantité

Ma Maman dit toujours que le trop nuit en tout ! Sans le savoir et sans avoir fait un jogging de sa vie,  elle a également raison sur  l'entraînement ! Lorsque l'on favorise la quantité à la qualité, on s'expose a des risques de blessures qui peuvent même nous empêcher de participer à la course que l'on prépare.

Le bon volume d'entraînement se situe entre "pas assez " ou l'on court le risque de ne pas être aux maximum de notre capacité sur l'épreuve que l'on prépare et le "trop" ou l'on risque d'être blessé. En tant qu'amateurs, il sera donc toujours préférable de faire l'erreur du pas assez que du trop !

Il est important pour bien progresser de favoriser la qualité par rapport à la quantité. On va donc pour notre sport d'endurance de travailler les qualités de base qui sont :

  • L'endurance
  • La puissance
  • La technique

Progrès = Stress + Repos

Contrairement à que les Zinactifs pensent, ce n'est pas pendant l'entraînement que l'on s'améliore, que l'on cours plus vite, que l'on soulève plus lourd. C'est pendant la période de récupération ! Mais attendez quand même un peu avant de vous jeter pas dans le canapé pour vous refaire plusieurs saisons d'une série sur Netflix tout de suite !

Le stress et le repos sont obligatoire pour s'améliorer. Pendant la période de récupération notre corps tente de s'adapter au stress auquel il vient d'être soumis et c'est cela qui nous fait devenir plus fit pour notre sport.

Surcharge progressive

Si vous vouliez vous jeter dans le canapé il y a deux ligne, il n'est pas non plus nécessaire de vouloir vous entraîner 30 heures par semaine. Il va falloir commencer doucement ! En effet, votre corps n'est peu être pas préparé pour un volume élevé d'entraînement. En respectant des périodes de repos, il va être possible d'augmenter progressivement ce volume. Si l'on reprend notre exemple du body-builder, on comprend tout de suite que l'on ne peut généralement soulever des charges très élevées sans avoir augmenter très progressivement ajouté du poids au fil des mois d'entraînement. Pour les sports d'endurance, c'est exactement pareil, il va falloir prendre son mal en patience avant de vouloir participer à une épreuve d'ultra-endurance ou un triathlon XXL.

Spécificité

J'ai une autre mauvaise nouvelle pour les lecteurs qui envisagerait de passer des heures sur des cours de golfs pour devenir le prochain champion d'haltérophilie. Pour progresser dans une discipline vous devez faire travailler les même groupe musculaire.  Tout l'entraînement cardio-vasculaire n'est heureusement pas spécifique. C'est pour cette raison que l'on va faire gonfler la cylindrée notre "moteur" de triathlète en passant beaucoup de temps sur notre vélo plutôt que chaussé de baskets. 

Réversibilité

A quoi bon passer des heures à s'entraîner si c'est pour tout perdre dès que l'on arrête ?  Je ne suis pas sur d'avoir la réponse à cette question mais il est un fait que dès que l'on arrête de s'entraîner, on commence à perdre les gains obtenus. Certains gains sont plus vite que d'autre mais dans l'ensemble, il est pas bon de s'arrêter trop longtemps si vous voulez devenir plus performant. C'est une également une bonne façon de justifier fréquence et régularité des séances d'entraînement. Cela permet également qu'une séance de 5 heures une fois par de temps en temps n'est pas équivalente à plusieurs entraînements régulier par semaine.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.