Polar Vs Garmin : Round 1

Premier comparatif entre Forerunner 945 et Polar Vantage

Il y a énormément de chose à dire après ce premier mois d'utilisation des deux montres.

Pourquoi un mois avant ce premier comparatif ? Simplement pour laisser assez de temps aux deux montres d'affiner les lectures. On est pas sur des lectures de laboratoires, nous sommes dans les deux cas sur des estimations et des algorithmes informatiques.

  • Niveau du Fitness ( Vo2Max )
  • Avis  Entraînement
  • Suggestion d'entraînement

 

Niveau du fitness

Chez Polar, à chaque sortie en course à pied à l'extérieur, Polar Flow vous propose une donnée "Running Index" qui devrait être assez voisin de Vo2Max que l'on mesure en laboratoire.  Il est impossible de savoir comment est calculée cette valeur mais c'est une valeur qui fluctue énormément d'une sortie à l'autre. Il est également possible d'effectuer un "Fitness test" de 3 minutes au repos devrait vous donner une meilleure approximation.

Chez Garmin, après quelques séances, la montre vous propose une valeur de Vo2MAX ( également disponible dans garmin connect). Cette valeur est relativement stable et ne change généralement qu'après plusieurs entraînements ou la montre détecte une modification  de votre niveau de fitness. 

Après un mois d'utilisation aucune des deux montres ne me donnent une estimation proche du test labo à moins de 5%.

Avis Entraînement

Après chaque entraînement terminé, chaque montre, vous donne un avis sur le "résultat de l'entraînement"

Pour polar  ce statut peut être :

  • Detraining : Charge d'entraînement beaucoup plus faible que d'habitude
  • Maintaining : Charge d'entraînement légèrement plus faible que d'habitude
  • Productive : Charge d'entraînement augmentant légèrement
  • Overreaching : Charge d'entraînement beaucoup plus importante que d'habitude

 

Par contre pour Garmin ce statut peut être

  • Overreaching : Charge d'entrainement trop élevée, risque de blessure
  • Peaking : Charge diminue, Fitness augmente
  • Productive : Charge augmente, Fitness augmente
  • Maintaining : Charge augmente / identique, Fitness stationnaire
  • Recovery : Charge diminue, Fitness stationnaire
  • Unproductive : Charge augmente, Fitness diminue
  • Detraining : Charge diminue, Fitness diminue
  • No Status :

 

Polar Cardio Load Garmin Training Status
  • Detraining : Charge d'entraînement beaucoup plus faible que d'habitude
  • Maintaining : Charge d'entraînement légèrement plus faible que d'habitude
  • Productive : Charge d'entraînement augmentant légèrement
  • Overreaching : Charge d'entraînement beaucoup plus importante que d'habitude

 

  • Overreaching : Charge d'entrainement trop élevée, risque de blessure
  • Peaking : Charge diminue, Fitness augmente
  • Productive : Charge augmente, Fitness augmente
  • Maintaining : Charge augmente / identique, Fitness stationnaire
  • Recovery : Charge diminue, Fitness stationnaire
  • Unproductive : Charge augmente, Fitness diminue
  • Detraining : Charge diminue, Fitness diminue
  • No Status :

 

Dans la pratique, pour les sports d'endurance, on sait que le niveau de "fitness" est la capacité du corps à accepter un stress sur le long terme. Dans cette optique, on ne l'on tient pas compte de la réponse au stimuli par le corps de l'athlète même si l'on sait très bien que cela va varier d'une personne à l'autre et d'une période à une autre. 

On va donc ne tenir compte de trois variables pour modéliser notre progression :

- Le stress d'un entraînement ( il existe de multiple manières de le quantifier )

- La somme des stress sur 7 jours ( Stress court terme )

- La somme des stress sur 42 jours ( Stress Long Terme )

Polar utilise cela en l'état et trace son graphique "Cardio load status" non pas sur la charge d'entraînement période par période mais elle trace le rapport entre la charge de cette période et une période plus longue de référence. On voit d'ailleurs une corrélation presque parfaite entre la ligne verte de cardio load status et la ligne mauve de "cardio load buildup" qui est la somme des stress sur 7 jours.

Garmin de coté utilise la charge et la réponse du corps pour donner un statut. Cela semble être une bonne chose mais on n'a aucune certitude sur la métrique utilisée par Garmin pour déterminer si le fitness augmente ou diminue. Selon Firsbeat, on peut calculer la Vo2max en utilisant le rapport entre fréquence cardiaque et vitesse en course à pied  et au rapport entre la fréquence cardiaque et la puissance pour le vélo. 

On peut aussi préciser que l'avis qui est donné immédiatement après l'entraînement ne concerne pas ce dernier. En effet, ce dernier est à la fois une mesure et un charge d'entraînement et donc l'avis rendu l'est par rapport aux entraînements précédent en excluant le dernier.

On ne peux donc pas comparer ces deux métriques puisqu'elles mettent le doigt sur deux choses différentes. On peut néanmoins faire une correspondance pour le volume :

 

Comparaison Volume
Garmin Polar

Detraing

Peaking

Maintaining

Detraining

Maintaining

Productive

Unproductive

Productive
Overreaching

Overreaching

 

Ce que l'on peut dire, c'est que Garmin prend des risque lorsqu'il compare des Kms de bitumes à d'autres Kms de bitumes. En effet, l'algorithme va calculer un rapport entre FC et Vitesse dans des conditions qui peuvent être complètement différentes à chaque fois et de l'aveu de firsbeat, ils ne tiennent pas compte ni du terrain ou du vent.  Oserais je demander si ils prennent en compte la température ?

Conclusion :

En grattant un peu, on se rend compte que l'approche de Garmin et de Polar sont loin d'être parfaite. Même si j'aime le coté "tout automatique" de Garmin, je donnerais plus de crédit à Polar qui se focalise sur l'essentiel. 

 

Suggestion d'entraînement

Une fois que l'on a une petite idée de son niveau et de la qualité de son entraînement, on nous propose de planifier la prochaine séance.

Chez Polar grâce à FitSpark :

FitSpark vous propose de deux à quatre entraînements par jour : un entraînement optimisé pour vous, et un à trois autres choix. Les entraînements sont adaptés à votre condition physique, votre historique d’entraînement et votre niveau de récupération, en fonction du statut Nightly Recharge de la nuit précédente.

Ceci étant dit, c'est une très grosse boite noir et il est impossible de savoir comment cela fonctionne "dans le moteur".

En pratique

Tous les jours, la montre vous propose de travailler une qualité : Force, Cardio,  Supportive ( Mobilité et Force )

 

Et à chaque fois, la montre vous propose entre 2 à 4 entrainement différents, il n'y a plus qu'a choisir et suivre les indications sur les exercices proposés à chaque tour. J'assume totalement le fait d'adhérer à cette nouvelle technologie.

Les sessions proposées sont variées et on peut choisir en fonction de l'humeur du jour. Par contre, je n'ai aucune idée de l'utilité ou de la pertinence de ce qui est proposé.

 

Chez Garmin avec load focus

Directement sur la montre ou dans garmin connect, on peut voir un découpage du volume d'entraînement par type d'activité avec une plage de volume "optimale"

Endurance : low aerobic

Seuil aérobique : High aerobic

Aneorbique : Anaerobic

Simple chic et pas cher, C'est vraiment le meilleur indicateur sur le type de séance à enchaîner en sachant l'utiliser en fonction du type d'épreuve et de sa la proximité. 

 

On est encore très loin des conseils d'un coach ou de la qualité d'un plan d'entraînement mais au moins on a une meilleure idée du type de séance que l'on devrait effectuer pour progresser.

 

 

Suite au prochain numéro ...

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.