Pour 20 Watts de Plus

Détection FTP via GARMIN

FTP & ZWIFT

J'ai récemment fait un test FTP sur ZWIFT. Ce test permet de déterminer la puissance moyenne maximum que l'on est capable de développer pendant une heure.  On pourrait discuter de l'intérêt de se focaliser sur cet indicateur en particulier mais je vais partir du principe que c'est un indicateur de mon niveau. Si cet indicateur baisse dans le temps, mon entraînement va dans le mauvais sens et si au contraire si il augmente je m'améliore.

FTP Vs Courbe de Puissance

 

Ce schéma reprend :

  • La courbe des puissances moyennes maximums sur le temps 
  • La courbe de puissance de la session d'entraînement. ( ligne rose / rouge )

La courbe des puissances "max" reprend des points importants ( 1 seconde, 5 secondes, 1 minute ... etc ) et cela permet de tracer une courbe unique pour chaque cycliste. En effet, chaque athlète aura une "pente" plus ou moins abrupte et une puissance instantanée plus ou moins importante. Cette courbe change évidemment avec l'entraînement.

Sur ce schéma, mon FTP devrait correspondre à la valeur à 1 heure. Logique ! 

 

PROTOCOLE TEST FTP

Lorsque l'on veut déterminer cette valeur, on pourrait tout simplement faire un effort d'une heure à fond ( après échauffement ) pour déterminer cette valeur parce que c'est cela que l'on cherche à déterminer. Un type d'effort de ce genre apporte un stress important, c'est pourquoi on préfère des méthodes plus "douce"

Il existe plusieurs protocoles et je préfère suivre le protocole proposé par le Docteur Coggan. ( ou ce qui s'en approche le plus ), c'est moins dur qu'un effort d'une heure à fond bien évidemment mais il faut bien dire que c'est loin d'être de tout repos.

 

 

Avec ce protocole, on effectue un effort maximum pendant 20 minutes et on calcule :

FTP = 0.95 * ( Pmoyen(20minutes))

 

Si vous n'avez jamais fait ce test, il peut sembler bizarre d'avoir des segments basés sur ce FTP que vous n'avez pas encore.  Dans ce cas, il est plus intéressant de choisir l'autre protocole qui augmente d'un certain nombre de Watt toutes les minutes. (A titre d'information, c'est le test que l'on effectue lorsque l'on fait un test à l'effort pour cycliste  )  Mais ce n'est pas vraiment le sujet ...

Donc j'ai fait ce test sur Zwift et j'ai évidemment enregistré cette séance avec :

  • la polar
  • La Garmin
  • Zwift

 

Pour pouvoir comparer des pommes avec des pommes, les 3 enregistreurs partagent les mêmes sources pour la puissance et la fréquence cardiaque. Pour Zwift, j'ai récupéré les données  via un "pairing" avec Strava ( est ce que j'ai déjà parlé de Strava ? ) . Chez Garmin, il existe une méthode "automatique" pour détecter le FTP. C'est d'ailleurs l'annonce de cette montre d'une nouvelle valeur qui m'a décidé d'explorer la différence entre les deux valeurs.

Et donc voila le résultat :

 

Garmin ZWIFT

Pas de vitesse : relativement logique

Pas de température : relativement logique

 

A premier vue le résultat semble presque identique et lorsque l'on y regarde de plus près, on se rend compte que les deux se superposent presque parfaitement

 

 

La ou cela devient plus obscure, c'est que les deux calculent une valeur FTP différente d'une vingtaine de Watts. ( Garmin : 187 et Zwift : 207 ). Ce qui est assez significatif.

Qu'est ce qui peut expliquer cette différence ?

Qu'est ce qu'un calcul "manuel" nous donne pour ce test ?  J'ai repris les données et j'ai crée une section correspond à ces 20 minutes d'efforts.  Cela nous donne 20 minutes d'effort et 218 watts en moyenne.

 

 

 FTP = 218 * 0.95 = 207 watts

L'analyse de Zwift correspond donc strictement à la valeur obtenue avec la formule. D'ou vient donc cette valeur de Garmin ?

Il s'avère que Garmin utilise les algorithmes FirsBeat pour calculer cette valeur :

To calculate your FTP, the Firstbeat analytics engine requires a stable VO2max estimate and enough quality heartbeat data recorded across a range of different intensities from low to high. Because external workload is a factor in the calculation, you will also need to ensure your bike’s power meter is connected to your device. Data can be gathered during a guided test specifically designed to record the data needed to detect your FTP, or it can be calculated from normal running activities that include enough quality heartbeat data from each zone.

Once this data is obtained, the Firstbeat analytics engine identifies your FTP level by isolating the deflections in your heart rate variability that correlate to key indications of how your respiration patterns respond to the intensity of your activity.

Ce qui donne en francais approximatif :

Pour calculer votre FTP, firstbeat a besoin d'une estimation stable du VO2Max et  suffisamment de données de bonne qualité enregistrées dans les intensités faibles jusqu'à élevée. Parce que la charge est un facteur dans le calcul, vous devez vous assurer de votre capteur de puissance est relié à votre vélo. Les données nécessaires peuvent être recueillies pendant un test spécifique pour déterminer votre ftp ou peuvent être calculée pendants des activités normale de "course à pied" ( euh whatt ?? ) qui incluent assez des données de bonnes qualité dans chaque zones.

Avec ces données, le moteur d'analyse Firsbeat estime votre FTP en isolant les déviations de votre variabilité cardiaques en les  corrélant  avec votre rythme respiratoire en réponse avec l'intensité de votre activité.

Donc si je comprend bien, pour FirstBeat la puissance n'est qu'une mesure de l'intensité de l'effort et cet effort est vu comme quelque chose de linéaire et c'est grâce à la réponde physiologique qu'est calculé le FTP ( rythme respiratoire et variabilité cardiaque ).

Peut-on considérer que cette valeur est fiable  dans mon cas ?

En ce qui concerne le Vo2Max,  la montre me donne maintenant un valeur qui s'approche à moins de 5% de la valeur mesurée en laboratoire et que cette valeur ne fluctue pas énormément, on peut la considérer comme relativement fiable.

D'un autre coté, si le protocole de test est spécifiquement dédié au calcul de cette valeur et il n'y a pas de raison de douter qu'il ne récolte pas assez de données.  Malheureusement, le protocole n'a pas été suivi à la lettre à cause de problèmes avec l' ERG ( Zwift qui envoie la resistance à appliquer au home trainer ) pendant la première partie de l'exercice. 

En ce qui concerne la variabilité cardiaque et le rythme respiratoire, les choses se compliquent sérieusement. Il y a effectivement la présence d'un champ respiration rate dans le fichier présent sur la GARMIN mais aucune trace d'un champ se rapportant à la variabilité cardiaque. Il n'y a donc aucun moyen de vérifier ce qui a été envoyé à l'algorithme et il n'y a aucun moyen de récuper ces données ailleur ( zwift ou polar )

Mais ce n'est pas tout ! Pour rappel Encore faut il que la ceinture portée envoient ces données de façon fiable car toutes les ceintures cardiaques ECG ne le font pas.

Après vérification, il s'avère que la ceinture que j'ai utilisé est capable d'envoier la variabilité cardiaque et il semblerait qu'il soit possible d'ajouter ce champs chez Garmin

Settings -> Physiological Metrics -> Log HRV ( On / Off )

Il n'y a plus qu'a tester.

Conclusions

Dans ces conditions quelle valeur peut on considérer comme la plus fiable ? En sachant que comme n'importe qui je préférerait voir le chiffre le plus important être la valeur effective. En regardant en arrière, la puissance effective que j'ai réussi à tenir sur 1 heure à été mesuré à 197 watts ( pile-poil entre les deux valeurs ), ce qui veut dire qu'objectivement ces 207 watts sont tout à fait possible.

Objectivement, la reprise du vélo, c'est effectivement opérée assez tard et il assez peu probable que je sois déjà capable de produire de nouveau un effort aussi intense.  D'autant plus que cette règles se base sur une moyenne calculée sur de nombreux athlètes ( ce que je ne suis pas ) mais pour lesquels il y a des écarts individuels importants existent.

Je vais donc utiliser la donnée la plus basse, proposée par FirstBeat et je vais activer l'enregistrement  HRV  pour pouvoir suivre cela

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.